Bienvenue chez l’un des 3 piliers de l’Académie du vaisseau, là où la relève de la Science est déjà en pleine effervescence !


Forcément, dès le départ, ça nous a intrigués : l’INSA Lyon promet de former des… Ingénieurs Humanistes. Alors ingénieur et humaniste, ce serait deux notions qui ne sont pas nécessairement acquises ensemble ?…


Histoire d’une belle rencontre avec une école qui a été cocréée il y 60 ans par un philosophe, Gaston Berger, et qui depuis trempe ses racines dans de belles valeurs qu’elle s’est donné de solides moyens de cultiver…

Crédits photographiques: Proto INSA Club

Éviter de recruter
des clones et inclure tous les types de vécus

Parce ce que ça commence dès l’entrée : l’INSA Lyon est la première école d’ingénieurs post-Bac de France : sans passer par le filtre de la prépa, qui est bien souvent un sacré tamis social. La diversité, il y a ceux qui en parlent, et ceux qui en font : 33% de boursiers, 33% d’étudiants étrangers (plus de 100 nationalités représentées), 43% de femmes, 67 étudiants handicapés accompagnés, 120 étudiants avec le statut apprenti… Là c’est pas une plaquette, c’est la vraie vie !

Façonner des vrais humains, avec-des-émotions-dedans !

On reproche trop souvent aux diplômés de grandes écoles d’être des têtes bien remplies, mais peu qui ont oublié de télécharger l’interface ‘empathie’ 😉 À l’INSA, au contraire, on veut diplômer des ingénieurs capables de comprendre les enjeux de la société, et leurs évolutions. Parce qu’avant de prétendre faire bouger le monde, il faut commencer par savoir interagir avec ses semblables. Et que pour convaincre, il faut commencer par écouter, ressentir, et assimiler.

Alors au sein du cursus, un département dédié, les Humanités, s’assure que chacun ait fait le plein des fameux ‘soft skills’. Par exemple : on n’assimile pas seulement des langues, mais de l’interculturalité. Et aussi, des pratiques artistiques, parce que la part sensible, c’est souvent un beau raccourci vers… l’inspiration. Et puis de l’ouverture, toujours : compréhension de la mondialisation, prospective, égalité femme-homme, enjeux environnementaux…

Ah, on ne vous l’a pas redit mais on n’oublie pas les autres ‘skills’ : 8 écoles doctorales, 22 laboratoires de recherche, plus de 100 brevets déposés… oui, il y a du niveau scientifique !

Crédits photographiques: Clubelek
Crédits photographiques: CLES-FACIL

Qu’est-ce qu’ils nous mitonnent ?...

En parlant d’humains, allez donc papoter avec les 3 associations étudiantes présentes, et… pétiller avec elles !

·        Proto INSA Club conçoit des voitures ultra-économiques : donnez-leur 1 litre d’essence, ils vous font faire 700 kilomètres avec ! Ils ont apporté 3 prototypes pour illustrer la progression qualitative et technologique de l’association, dont la particularité est d’être 100% étudiante depuis son origine (aucun professeur impliqué). Le site de l’association.

·       CLES-FACIL concocte, elle, des fusées. En voici plusieurs ayant volé, certaines en bon état, d’autres ayant subi des « vols balistiques » (un crash, quoi !), qui sont une belle façon de raconter que la Science, ça ne veut pas dire ne jamais se tromper, ça veut dire toujours se relever et continuer à chercher à comprendre ! Le site de l’association.        

·     CLUBELEK nous régale avec un robot de la Coupe de France de robotique. Ils hésitaient à le présenter, ils n’ont pas fini de bosser dessus : ça tombe bien, ils vont pouvoir vous raconter l’aventure en plein développement ! Le site de l’association.

 

Envie de les rencontrer ?